contact

chaleurs urbaines

La rosée annonce le beau temps

Design architectural en fonction de paramètres liés à la récupération de l’eau de pluie et de rosée - Workshop de 2 jours
avec Daniel Beysens (ESPCI-Paris et CEA-Grenoble) (diaporama) et Vinicius Raducanu (ENSAM / SLA) (diaporama)
Programme du séminaire du 19 décembre 2007 (pdf - 644 Ko) Partenaire Grands Ateliers de l'Isle d'Abeau

Les gouttes dans le ciel
Murat Akyuz / Akif Alagoz
Guney Atay / Ezgi Tunc

Brumes Végétales
Manoella Otero Carva / Raphaela Schrack

Rafraîchissement de la vue
Clément Fleury / Maxime Lefranc
Agnès Mazoyer

Fraîcheur de ville
D. Grenier / Sophie Guigue
Coralie Miguet / Anne Roche

Halle à eau
Matthias Cottereau / Emeline Marquet
Francis Terraz

La hutte fraîcheur
Amandine Lamperine / Gaëlle Lo Giudice
Delphine Maurizot

De la tente à la toiture - La coquille pliable
Camille Mur / Fannie Saragaglia
Céline Wallois

Jardins suspendus
Amandine Kitromilides / Herizo Solofonirina
Laleh Soltanieh

Morning Glory
Yi Duan / Constantin Spanos
Kyriaki Spanou

Umbrella street
Anca Bordeau / Vlad Creosteanu
Clement Gérard / Félicien Girardet

Fleurs d’eau
Chiara Devecchi / Cecilia Tassone
Martha Thumiger / Alberto Ulisse

"Rosomètres"
Une double peau pour les grands boulevards
Marion Chancel / Françoise Ivol
Sylvie Laroche / Audrey Maure

Dans un second temps (avril-mai-juin 2008), nous proposons la construction puis l’expérimentation (avec un dispositif de mesure de l’eau de rosée récupérée) de trois prototypes de toitures à l’échelle 1:1 d’environ 10 m2 chacun :

  • - métal (jeux de surfaces planes orientées)
  • - résine (jeux modulaires de surfaces gauches)
  • - textile (structures tendues)

Ces recherches pluridisciplinaires sur la récupération d’eau de rosée visent une synergie entre des partenaires de discipline et de statut différents (physiciens, architecte-designers, industriels, enseignement) et peuvent s’appliquer à toutes les échelles de l’habitat : de l’abri de jardin, à la toiture d’immeuble, de parking ou de supermarché. Elle trouve son intérêt dans de nombreuses régions du monde, dont les pays européens.


Fiche : Trois prototypes pour la récupération de la rosée - GAIA

La rosée est un phénomène naturel qui se produit selon certaines conditions météorologiques à condition de rencontrer une surface apte à sa formation. On évalue de 0,3 à 0,6 litres d’eau de rosée par nuit claire pour une surface de 1 m2.

Alors que la récupération des eaux pluviales en toiture s’avère relativement simple, la récupération de la rosée requiert un dispositif architectural plus sophistiqué pour être efficace.

Ce projet vise à tester des dispositifs de toitures permettant d’optimiser la récupération de la rosée en modulant deux paramètres majeurs pour sa formation et son écoulement :

  • - la qualité de la surface (forte émissivité, surface hydrophile, capacité à se refroidir rapidement, ...)
  • - la forme de la toiture (pentes, orientations, trajets d’écoulement, etc.).

Dans un premier temps, il a été effectué une exploration de structures/sculptures mobilières urbaines par un travail numérique et sur maquettes (workshop décembre 2008).