FR | EN

60 avenue de Constantine
CS 12636
F – 38036 Grenoble cedex 2
T. +33 (0)4 76 69 83 00
F. +33 (0)4 76 69 83 38

Plan d'accès

photo bandeau

Les études

© ENSAG - tous droits réservés

© ENSAG - tous droits réservés

DERNI√ąRE MISE √Ä JOUR LE : 10/10/2017

Habilitation de l'architecte
(HMO-NP)

Information sur l'année 2017-2018

La capacité d'accueil de la formation HMONP est fixée à 100 étudiants.
Au 29 septembre 2017 les inscriptions sont closes.

Télécharger la notice d'information

Objectifs

La formation est assurée par l'ENSA de Grenoble et s'insère dans le système européen de l'enseignement de l'architecture LMD (Licence Master Doctorat).

Elle a pour vocation de permettre √† l'architecte dipl√īm√© d'Etat de ma√ģtriser les conditions de son entr√©e dans la profession r√©glement√©e au titre de la loi du 3 janvier 1977 sur l'architecture et les responsabilit√©s qui en d√©coulent.

Il s'agit donc pour l'architecte d'acqu√©rir, d'approfondir ou d'actualiser ses connaissances dans trois domaines sp√©cifiques : les responsabilit√©s personnelles du ma√ģtre d'Ňďuvre, la d√©ontologie, la conduite et l'√©conomie du projet. Ces connaissances et comp√©tences sont acquises √† la fois par des enseignements dispens√©s au sein de l'ENSA de Grenoble et par une mise en situation professionnelle (MSP) de 6 mois minimum.

Cette formation, comme celle menant au Dipl√īme d'Etat d'Architecte, assure l'obtention d'un dipl√īme national d'Habilitation √† la Ma√ģtrise d'Ňíuvre en son Nom Propre, d√©livr√© au nom de l'Etat.

L'habilitation n'a pas pour objet de revenir sur les connaissances acquises dans le cursus menant au Dipl√īme d'Etat d'Architecte et ne peut √™tre consid√©r√©e comme une " 6√®me " ann√©e, quel que soit le moment o√Ļ elle est entreprise.

Bas√©e sur l'alternance entre la MSP et les enseignements sp√©cifiques, la formation HMO-NP incite l'architecte dipl√īm√© d'Etat √† d√©velopper une pens√©e critique de ces deux exp√©riences compl√©mentaires qui s'enrichissent mutuellement.

La formation construit une exp√©rience gradu√©e entre l'univers th√©orique de l'architecte ADE et le monde professionnel :

L'ambition de la formation à l'ENSA de Grenoble

Tout au long de la formation initiale, chaque √©tudiant construit une approche personnelle de l'architecture, √©labore au fil des ann√©es une comp√©tence singuli√®re pour concevoir, penser et repr√©senter des espaces en lien avec les enjeux soci√©taux, politiques et environnementaux de son √©poque. A l'issue de cette formation, l'√©tudiant devenu ADE a la possibilit√© de prolonger ses connaissances tout en confortant son engagement, dans la perspective d'exercer la ma√ģtrise d'Ňďuvre en son nom propre.

La formation HMO-NP constitue le cadre au sein duquel les acquis et positionnements construits au long de la formation initiale, sont confront√©s aux enjeux de la profession. Son but est de permettre √† l'ADE de construire en continuit√© de sa formation d'architecte un projet professionnel lui permettant de s'engager dans la ma√ģtrise d'Ňďuvre en pleine responsabilit√©. Il est aussi de mettre au service de la qualit√© architecturale et d'une pratique √©thique de la profession les outils th√©oriques et pratiques acquis au cours des cinq ann√©es de licence et master.

Les futurs architectes HMONP deviendront les acteurs incontournables de la production de la ville et de l'architecture. C'est en connaissant mieux les autres acteurs et en faisant mieux comprendre le r√īle des architectes et leurs v√©ritables comp√©tences que leur statut social sera valoris√©.

Pour qui ?

L'habilitation est accessible de plein droit √† tous les titulaires d'un Dipl√īme d'Etat d'Architecte (DEA) d√©livr√© en France, soit directement apr√®s l'obtention du dipl√īme, soit apr√®s une p√©riode d'activit√© professionnelle, tenant compte des acquis de cette exp√©rience. L'admission par la validation des acquis (VA) fait l'objet d'une information et d'une d√©marche sp√©cifiques, communicable sur simple demande aupr√®s de l'ENSAG.

L'habilitation est accessible aux ressortissants europ√©ens disposant d'un dipl√īme ou titre acad√©mique admis en √©quivalence du dipl√īme d'Etat d'architecte fran√ßais en application de la directive europ√©enne Qualification du 10 juin 1985.

Pour ce qui concerne les candidats hors Europe, seuls sont admis √† s'inscrire √† la formation √† l'habilitation ceux dont le dipl√īme a √©t√© reconnu comme √©quivalent au dipl√īme d'Etat fran√ßais par la commission de reconnaissance des dipl√īmes √©trangers, et dans la mesure o√Ļ une r√©ciprocit√© existe entre la France et le pays √©tranger pour l'acc√®s √† l'exercice de la profession r√©glement√©e.

D'une manière générale, les conditions liées à l'accès des ressortissants étrangers à la formation délivrée dans les écoles nationales supérieures d'architecture ne sont pas modifiées et doivent se conformer aux les procédures habituelles.

Notez que, contrairement aux cycles licence et master des √©tudes d'architecture, on peut s'inscrire un nombre illimit√© de fois pour obtenir l'habilitation √† exercer la ma√ģtrise d'oeuvre en nom propre.

Processus d'inscription à la formation HMO-NP : plusieurs étapes

Comme pour l'ensemble des admissions à l'ENSAG, l'inscription est soumise à la capacité d'accueil de l'établissement. Celle-ci a été fixée par le conseil d'administration du 2 mai 2017 à 100 étudiants, hors réinscription pour soutenance.

Le processus d'inscription est le suivant :

En 2016, les droits d'inscriptions s'√©levaient √† 623‚ā¨, hors s√©curit√© sociale.

L'ENSAG communiquera sur son site Internet le nombre de places restant disponibles après la vague d'inscription du 3 octobre.

Notez que pendant l'année universitaire de la formation HMO-NP le statut étudiant est conservé. En revanche, il n'est pas possible de bénéficier du statut d'étudiant boursier sur critères sociaux.

L'encadrement

La formation est pilotée à trois niveaux :

Le protocole de formation

C'est le premier acte de la formation. Il est établi entre l'ADE et l'ENSAG. Le protocole de formation est une "déclaration d'intentions" propre à chaque candidat et présente les objectifs qu'il assigne à l'ensemble de son année HMO-NP.

Ce document contractuel expose le parcours de formation adapté, cohérent et encadré, jusqu'à l'évaluation finale, et fait le lien entre la partie de la formation dispensée dans l'école et celle relevant de la mise en situation professionnelle. Il est établi sur la base du parcours de formation antérieure du candidat, de ses acquis professionnels et personnels, de ses aspirations et de tout élément de nature à orienter son projet. Il intègre les éléments liés à la mise en situation professionnelle : la structure choisie, le programme, le suivi régulier entre l'école et la structure d'accueil, les conditions statutaires d'accueil... le protocole doit articuler le parcours initial et le projet professionnel.

Il exprime les objectifs et les enjeux que chaque candidat applique à l'ensemble des séquences de l'année HMO-NP.

Le protocole de formation s'articule autour des thèmes suivants :

Les dates de formation

Les cours démarrent le 30 novembre 2017.

10 sessions d'enseignement de 22 jours :

Une rencontre tuteurs, enseignants, étudiants aura lieu à l'ENSAG le 21 décembre 2017 à partir de 17h.

Télécharger le calendrier détaillé

Une formation intégrée

La formation est structur√©e en dix sessions qui couvrent tous les champs d'une pratique professionnelle responsable et qualitative. Elles sont organis√©es selon deux axes : le premier traitant du r√īle, des missions et des responsabilit√©s des ma√ģtres d'Ňďuvre, le second abordant l'organisation des acteurs dans le processus de projet, des √©tudes √† la r√©alisation.

SESSION 1 - Les missions

L'architecte dans le cadre de sa pratique doit veiller √† garantir la qualit√© du cadre b√Ęti et de l'environnement. Le nombre important d'acteurs, la complexit√© des r√®gles, les responsabilit√©s qui lui sont propres font de lui un v√©ritable chef d'orchestre. La connaissance du r√īle de chacun (ma√ģtre d'ouvrage, ma√ģtre d'Ňďuvre, entreprises, services de l'√©tat et collectivit√©s locales, assistants et contr√īleurs divers), de leurs liens et de leurs obligations est n√©cessaire √† la bonne ma√ģtrise du projet architectural. La parfaite ma√ģtrise des missions (types de contrats, loi MOP, etc.‚Ķ) et la bonne connaissance de leurs objectifs s√©curise la pratique de l'architecte en terme de qualit√© de rendu, de d√©lai et des honoraires qu'il est en droit d'attendre.

SESSION 2- La déontologie

La profession d'architecte dans le cadre de sa pratique de ma√ģtrise d'Ňďuvre est r√©glement√©e par la loi sur l'Architecture et est soumis √† l'obligation d'√™tre inscrit √† l'Ordre des Architectes. L'architecture √©tant d√©clar√©e d'int√©r√™t public, la profession d'architecte est ainsi encadr√©e. Cette loi impose la n√©cessit√© de faire appel √† un architecte pour la construction d'un b√Ętiment d'une surface sup√©rieure √† 170m¬≤. La profession b√©n√©ficie d'un monopole qui la soumet √† des obligations. L'Ordre des architectes en tant qu'organisation professionnelle veille √† ce que la pratique de chaque acteur de la construction respecte ces r√®gles. Les architectes pour leur part sont soumis √† une d√©ontologie professionnelle qui cadre leur pratique vis-√†-vis de la concurrence, de la propri√©t√© intellectuelle et du rapport aux autres acteurs. Le contrat est l'outil fondamental pour d√©terminer la bonne pratique et contr√īler les √©ventuelles d√©rives. La formation continue est aussi indispensable dans la pratique de ce m√©tier complexe. L'Ordre des architectes en tant que repr√©sentant de la profession doit √™tre un partenaire pr√©cieux pour des jeunes architectes d√©sireux de se mettre √† leur compte. Le syndicat des architectes propose une repr√©sentation diff√©rente et compl√©mentaire par son engagement social. Cette de forme de militantisme peut permettre de faire √©voluer les r√®gles d'exercice de la profession dans le souci d'am√©liorer les conditions de travail et de garantir la libert√© d'exercice.

SESSION 3 - Les responsabilités

L'architecte doit parfaitement cerner le champ de ses responsabilit√©s, d√©cennale (garantie de parfait ach√®vement et bon fonctionnement) et civile. L'assurance est obligatoire pour couvrir le champ de celles-ci. La gestion des √©ventuels sinistres fait partie de la pratique du m√©tier √† travers les mises en causes amiables ou judiciaires. Il doit conna√ģtre le droit de la construction et les nombreuses r√®gles qui encadrent l'acte de construire (s√©curit√© incendie, accessibilit√© handicap√©, DTU‚Ķ).

SESSION 4 - Les ma√ģtres d'ouvrages

Le ma√ģtre d'ouvrage entretient un rapport particulier avec l'architecte car il le pr√©c√®de dans la d√©finition du projet et comme lui, il participe √† toutes ses phases. Il endosse les m√™mes responsabilit√©s en s'appuyant sur le savoir- faire de la ma√ģtrise d'Ňďuvre. A cet √©gard, ses attentes sont nombreuses et son exigence √† la hauteur de ses ambitions. La connaissance du fonctionnement de chacun de ces acteurs est primordiale dans la r√©ussite du projet. Le promoteur immobilier priv√© d√©veloppe des outils sp√©cifiques en particulier pour d√©finir le prix de la charge fonci√®re qui d√©pend du co√Ľt de la construction, du foncier, des √©tudes mais aussi de frais divers. Le bailleur social en plus est soumis aux contraintes des financements publics et aux attributions de leurs logements. D'une mani√®re plus g√©n√©rale, de nombreux ma√ģtres d'ouvrages n'ont pas re√ßu de formation sp√©cifique pour la pratique de leur mission et l'architecte dans son r√īle de ma√ģtre d'Ňďuvre doit avoir une d√©marche p√©dagogique. De nombreux m√©tiers participent √† la complexit√© de la ma√ģtrise d'ouvrage (assistant ma√ģtre d'ouvrage, mandataire, am√©nageur, etc.‚Ķ). Les habitants et utilisateurs peuvent reprendre les commandes du projet en mettant en place une ma√ģtrise d'ouvrage participative. Il n'y a pas de projet sans ma√ģtre d'ouvrage, l'objectif de la session est de pr√©senter les diff√©rents modes d'exercice de cette fonction, de les rencontrer dans un cadre p√©dagogique et d'analyser ensemble la relation ma√ģtre d'Ňďuvre / ma√ģtre d'ouvrage.

SESSION 5 - L'entreprise

L'organisation et la strat√©gie de l'agence d'architecture garantissent la ma√ģtrise de la qualit√©, l'efficience des acteurs, et la valorisation de l'image de sa production. Elle doit s'appuyer sur une attitude clairement d√©finie, et le d√©veloppement d'outils qui la servent. L'architecte doit en plus d√©velopper des outils sp√©cifiques (BIM) qui lui permettent de g√©rer la quantit√© importante d'informations qu'il doit prendre en compte, le grand nombre d'acteurs √† qui il a √† faire et les al√©as qui en d√©coulent, de l'esquisse √† la livraison. L'agence d'architecture est une entreprise g√©r√©e, intervenant dans le champ des √©changes commerciaux. La dimension culturelle de sa production participe √† sa valorisation.

SESSION 6 - L'économie

La ma√ģtrise de l'√©conomie du projet d'architecture est une dimension indispensable √† prendre en compte dans la pratique de la ma√ģtrise d'Ňďuvre. Elle permet de garantir la qualit√© du projet tout au long des √©tudes et de sa r√©alisation, d'am√©liorer l'efficacit√© de l'intervention de l'architecte, de cr√©er un climat de confiance entre les diff√©rents acteurs du projet. Ma√ģtriser l'√©conomie du projet d'architecture n√©cessite de d√©velopper des outils sp√©cifiques √† cette pratique. Le premier de ceux-ci revient √† retranscrire le projet en donn√©es quantitatives. Ces derni√®res peuvent prendre des formes diff√©rentes en fonction de la phase d'√©tude (surface, m√©tr√©, etc.‚Ķ). Le deuxi√®me n√©cessite de se cr√©er une base de donn√©es qualitative, des ratios qui permettront de ma√ģtriser le suivi de chaque projet et d'arbitrer les choix architecturaux. La plupart du temps, un √©conomiste de la construction prend en charge cette mission car elle demande de l'exp√©rience et est intimement li√©e √† la mise au point des descriptifs et quantitatifs. Certains cabinets d'architecture n√©anmoins int√®grent cette comp√©tence pour valoriser la ma√ģtrise de leur projet et pouvoir d√©velopper des d√©marches exp√©rimentales qui leur sont propres. La prise en compte de l'√©conomie intervient d√®s les pr√©mices du projet puisque l'enjeu financier est d√©termin√© au d√©marrage d'une op√©ration par l'√©tablissement d'un co√Ľt d'objectif int√©grant toutes les dimensions (fonci√®re, juridique, etc.‚Ķ). Le travail d'investigation √©conomique doit servir l'exploration architecturale. Les ambitions qualitatives (environnementales, urbaines, fonctionnelles‚Ķ) pourront ainsi devenir soutenables. Une approche globale qui prend en compte tous les facteurs (cout de fonctionnement, entretien‚Ķ) permettra de concr√©tiser la r√©ussite d'un projet dans le long terme.

SESSION 7 - L'urbanisme

Les √©chelles urbaine et territoriale encadrent la pratique de l'architecte. En tant que concepteur d'espace, son r√īle est primordial dans la mat√©rialisation de la planification urbaine. Il doit connaitre les r√®gles du droit de l'urbanisme qui r√©git les constructions. Il est signataire des autorisations et permis de construire et garant par la m√™me de la qualit√© et de la pr√©servation de l'int√©r√™t public. La connaissance du fonctionnement des services d'urbanisme, de ceux en charge du patrimoine garantit la bonne instruction des permis de construire. L'am√©nagement urbain pr√©sente des acteurs divers (architecte en chef, am√©nageur‚Ķ) qui sont les interlocuteurs de l'architecte dans leur projet commun de construction de la ville et du territoire.

SESSION 8 - L'ingénierie

L'ing√©nierie sp√©cialis√©e dans la structure et les sols occupe une place particuli√®re dans l'√©quipe de ma√ģtrise d'Ňďuvre car sa comp√©tence est indispensable √† tous les autres acteurs. Elle garantit la responsabilit√© d√©cennale de l'ensemble des acteurs. Le g√©otechnicien pour la connaissance des sols, le bureau d'√©tudes structure pour la r√©glementation parasismique, les bureaux d'√©tudes sp√©cialis√©s dans la construction bois, dans le traitement des eaux pluviales sont autant d'acteurs qui participent √† la coh√©rence et √† la pertinence du projet architectural, m√™me si leur intervention n'est pas spectaculaire. La relation architecte/ing√©nieur est primordiale. L'objectif de cette session est d'√©changer avec des sp√©cialistes, de d√©couvrir leur exp√©rience pour confirmer au futur architecte HMONP que la ma√ģtrise de la relation du b√Ętiment avec le sol est fondamentale dans le bon aboutissement de son projet.

SESSION 9 - Le chantier

Le chantier est le moment de r√©v√©lation du m√©tier d'architecte. Les dispositions d√©velopp√©es dans le cadre des √©tudes sont mises √† l'√©preuve des modes de r√©alisation du b√Ętiment. La ma√ģtrise de cette phase est indispensable √† la r√©ussite du projet. Il faut dans un premier temps en conna√ģtre tous les acteurs, leurs r√īles et leurs responsabilit√©s respectives, les entreprises bien s√Ľr mais aussi les acteurs responsables de la s√©curit√© et de la coordination. La gestion du temps et le bon ordonnancement des t√Ęches permettent d'organiser les interventions pour respecter les exigences des d√©lais du ma√ģtre d'ouvrage et faciliter le contr√īle de la qualit√© de r√©alisation. Le chantier est un environnement dangereux et la protection des personnes doit √™tre privil√©gi√©e pendant son d√©roulement. L'architecte en est l'acteur principal. Son r√īle est de diriger l'ex√©cution des travaux, d'organiser les interventions, d'arbitrer des conflits. Ses responsabilit√©s sont particuli√®rement en jeu lors de cette phase. Le chantier reste toutefois un moment privil√©gi√© du m√©tier d'architecte qui met en sc√®ne les dimensions mat√©rielles, humaines et temporelles de sa pratique. L'objectif de cette session est d'aborder toutes ces dimensions √† travers le t√©moignage des diff√©rents acteurs du chantier.

SESSION 10 - Les ateliers

Pour enrichir la proposition pédagogique de la formation des ateliers traitant d'un thème spécifique à l'enseignement autour d'un enseignant à des groupes constitués de dix à quinze ADE. Ces derniers développent un travail d'analyse commun et une réflexion personnelle qui étayera celle de leur futur mémoire.

La validation des enseignements

La validation des 150 heures de cours permet l'obtention de 30 crédits européens (ECTS).

Les modalit√©s de contr√īle des connaissances consistent en :

Une session de rattrapage est organisée le lundi 18 juin 2018 pour ceux qui n'ont pas obtenu la moyenne lors de la 1ère session.

Le principe de l'alternance à travers la mise en situation professionnelle (MSP)

Aucun départ en MSP ne sera autorisé tant que le protocole de formation et la convention tripartite ne seront pas complétés et signés. La convention tripartite est le contrat qui lie l'organisme d'accueil, l'ADE et l'école.

La MSP n'est pas un nouveau stage : la part entre production et réflexion, entre prise de responsabilité et temps d'apprentissage prodigués par l'encadrement de la structure constitue l'essence de cette immersion qui doit aboutir à l'acquisition d'un savoir-faire associé à celle d'un discernement critique.

Cette situation est également différente d'une posture classique d'architecte salarié tant qu'il est attendu du candidat à l'habilitation qu'il interagisse sur le plan humain, technique et méthodologique avec l'environnement de travail dans lequel il va évoluer. L'implication, la prise de responsabilité, la formulation de propositions personnelles, la capacité analytique, la distance critique … sont parmi les attitudes à développer pour faire fructifier au mieux cette période.

La MSP procède, entre l'ADE et l'organisme d'accueil, d'un échange dont les termes explicitement établis définissent des droits et des obligations réciproques entre les deux parties.

La MSP est de 6 mois minimum, équivalent temps plein (hors jours de formation à l'école). Les dates de formation à l'ENSAG sont indiquées sur la convention tripartite, et il va de soi que l'ADE est libéré de ses obligations dans l'entreprise sur ces périodes.

Les lieux de MSP doivent correspondre √† des lieux d'exercice r√©el de la ma√ģtrise d'Ňďuvre et n'incluent pas les BET, les lieux d'exercice de la ma√ģtrise d'ouvrage‚Ķ En cas d'interrogation sur le type d'organisme possible, le candidat peut demander conseil en amont au service scolarit√©. La commission HMO NP pourra aussi se prononcer sur des cas particuliers.

Le cas de la MSP à l'étranger

La MSP peut s'effectuer à l'étranger sur le fondement des mêmes engagements de savoirs et de compétences à acquérir. Le protocole de formation est le lieu de cadrage de ces parcours notamment sur 2 points :

Quel statut pendant la MSP ?

Elle a lieu dans le cadre du droit du travail selon 4 possibilités :

  1. Soit l'ADE est d√©j√† en contrat (CDD ou CDI) avec la structure d'accueil au moment de son inscription √† l'HMO-NP. Dans ce cas, on ne peut que conseiller de contacter l'OPCA Actalians pour savoir si l'ADE ou l'entreprise peut recevoir des aides. Il existe en effet des dispositifs de prise en charge dans le cadre de la formation professionnelle continue, selon deux formules possibles : la "p√©riode de professionnalisation" et le "plan de formation". Dans ce cas, l'employeur re√ßoit 9,15‚ā¨/h √† raison des 150h d'enseignement sp√©cifique.
  2. Soit l'ADE n'a pas de contrat de travail au moment de son inscription à l'HMO-NP.
    Il doit trouver un lieu de mise en situation professionnelle, en CDD ou en CDI.
  3. L'ADE peut avoir recours √† la junior d'architecture de l'ENSAG (Cutch). Dans ce cas, le r√©gime sp√©cifique d'exon√©ration de cotisations sociales s'applique notamment en mati√®re de cotisation ch√īmage et retraite.
  4. Dans le cas d'une MSP à l'étranger, bien entendu le droit du travail français ne s'applique pas et les contrats proposés aux ADE seront ceux du pays d'accueil.

La validation de la MSP

La convention tripartite précise les conditions dans lesquelles sont établis les contacts entre l'enseignant et le tuteur pour assurer un suivi susceptible de réorienter les compétences à acquérir.

La période de MSP est donc évaluée en continu.

La validation de la MSP est du ressort du directeur d'études au vu du "carnet de bord de la Mise en Situation Professionnelle".

Cette validation permet d'attribuer 30 crédits ECTS.

Le mémoire

L'habilitation de l'architecte dipl√īm√© d'Etat √† exercer la ma√ģtrise d'Ňďuvre en nom propre est d√©livr√©e apr√®s une soutenance devant un jury.

La soutenance s'appuie sur la r√©daction et la pr√©sentation d'un m√©moire, qui se distingue de ceux pr√©sent√©s dans la formation initiale car il est l'expression d'un projet professionnel post dipl√īme. Ce m√©moire d√©passe le compte rendu d'activit√©s pour t√©moigner d'une autonomie de pens√©e et de position.

Tout candidat qui n'aurait pas validé l'enseignement théorique ne peut se présenter à la soutenance.

Tout candidat qui n'aurait pas effectué et validé sa MSP ne peut se présenter à la soutenance.

Les attendus pour le mémoire sont précisés dans une fiche spécifique.

Le mémoire professionnel est envoyé sous format numérique à Colette Ioan au moins 3 semaines avant le déroulement de la soutenance. Des mémoires papier sont envoyés aux membres du jury (7 personnes) au moins 3 semaines avant le déroulement de la soutenance. Tout ADE qui outrepasse ce délai court le risque de voir sa soutenance annulée.

Les mémoires distingués par le jury d'habilitation sont consultables sur un intranet de l'école.

Le jury d'habilitation

Le jury qui habilite l'architecte dipl√īm√© d'√©tat √† exercer la ma√ģtrise d'Ňďuvre en son nom propre est constitu√© de :

Le directeur d'études et le tuteur sont présents lors de la délibération. Ils peuvent être présents lors de la délibération du jury pour répondre à toute demande exprimée par le président du jury.

La composition définitive du jury est validée par l'ENSAG et ses membres sont nommés par le directeur.

La soutenance

2 sessions de soutenances sont organisées : en juillet et en septembre 2018.

Les √©tudiants qui veulent soutenir plus tard se r√©inscrivent √† l'ENSAG, pour un montant dit "droit √† soutenance" (35 ‚ā¨).

La soutenance est publique et se déroule en une heure de la manière suivante :

Plus d'informations sur la soutenance.

Les attendus

Cette présentation qui n'est pas une lecture du mémoire, peut être accompagnée d'une projection documentaire. Elle permet de répondre aux 5 questions suivantes : qui, pourquoi, quoi, comment, et après ?

Il est demandé au candidat de :

  • Montrer sa capacit√© √† assumer les responsabilit√©s de la ma√ģtrise d'Ňďuvre.
  • D√©velopper un point de vue critique, une prise de recul √† l'√©gard des exp√©riences et situations professionnelles.
  • Faire la preuve d'une maturit√© n√©cessaire √† l'√©laboration et la mise en Ňďuvre d'un projet architectural.

L'ENSAG propose une grille d'évaluation du mémoire et de la soutenance d'habilitation pour faciliter, organiser et homogénéiser le jugement de chacun des membres du jury.

L'évaluation repose sur sept critères, repris dans le tableau d'évaluation qui est transmis aux membres du jury en préparation de la soutenance :

  1. la qualité de présentation du mémoire
  2. la présentation de l'expérience et des études de cas
  3. l'acquisition des connaissances fondamentales (r√©parties selon les trois domaines de savoirs : 1. les responsabilit√©s personnelles du ma√ģtre d'Ňďuvre, la gestion d'entreprise, les principes d√©ontologiques, les contrats, le suivi de chantier ; 2. l'√©conomie du projet, les liens avec les acteurs ; 3. les r√©glementations et les normes)
  4. l'analyse critique et la réflexion personnelle
  5. le développement d'un positionnement professionnel
  6. la qualité de présentation de l'oral
  7. le non-respect de l'orthographe peut entrainer un retrait de points

La validation

Chacun de ces critères est valorisé par une note.

L'habilitation est délivrée par le directeur de l'ENSAG au nom de l'Etat après la décision du jury si la note générale obtenue est supérieure à la moyenne.

Elle peut l'être :

Si la note est inférieure à la moyenne, la décision est un ajournement renvoyant à une autre soutenance avec un renforcement d'acquisition de compétences.

Aucun complément n'est demandé à l'issue de la soutenance.

Pour ceux qui ont de l'expérience professionnelle

La formation HMO-NP est accessible aux architectes ayant acquis une expérience professionnelle, en tenant compte de ces acquis. Les candidatures font l'objet de modalités spécifiques, d'un calendrier plus précoce et d'un dossier à constituer.

Avant de constituer un dossier, il est recommandé de contacter Marianne Veillerot pour vérifier la faisabilité d'une admission par la voie de la validation des acquis.

Les interlocuteurs

La formation HMO-NP est coordonnée par 2 architectes-enseignants :
Ludovic Brenas et Christine Royer.

Paul Jondot (04 76 69 83 13) est chargé du suivi de la scolarité.

Marianne Veillerot (04 76 69 83 15) est responsable du pilotage administratif.

Document :

Calendrier HMONP 2017-2018

Interlocuteurs :

Suivi de la scolarit√© :
Paul Jondot
Tél : 04 76 69 83 13

Pilotage administratif :
Marianne Veillerot
Tél : 04 76 69 83 15

ENSAG 2010 | Crédits et mentions légales | création a2sc design | Plan du site