FR | EN

photo bandeau
© ENSAG - tous droits réservés

© ENSAG - tous droits réservés

DERNI√ąRE MISE √Ä JOUR LE : 18/07/2018

Le collège Pierre Dubois mis en chantier par ses propres élèves
Quand les collégiens deviennent experts de leur environnement

De septembre 2017 à mai 2018, les architectes, paysagiste et urbaniste du collectif Lieu dit se sont installées au collège Pierre Dubois de Seyssinet-Pariset. Le projet "Dubois en chantier" a transformé les collégiens en experts de leur collège. À cette occasion, ils ont pu s'essayer à toutes les phases du projet d'architecture, de la faisabilité à la conception en passant par la programmation pour aboutir sur la réalisation concrète sous forme d'un chantier participatif. La livraison du projet final a eu lieu le 1er juin.

Comment un collectif d'architectes, paysagiste et urbaniste en vient-il à établir ses quartiers aussi longuement dans un collège ? À l'origine, une certitude : l'architecture peut permettre aux élèves de devenir des citoyens éclairés. Des citoyens capables d'interpréter leur environnement et, par là même, d'agir sur lui. Qui dit idée audacieuse et exigeante, dit rencontre de plusieurs esprits (voir l'encadré "Les partenaires").

De cette intelligence collective, na√ģt l'id√©e d'une r√©sidence d'architectes au coll√®ge Pierre Dubois, d√©j√† rompu √† l'exercice de l'interdisciplinarit√© gr√Ęce √† une politique √©ducative tr√®s volontaire. Un appel √† candidatures est donc lanc√© aupr√®s d'architectes sur l'ensemble du territoire fran√ßais. Parmi la vingtaine de propositions re√ßues, le collectif pluridisciplinaire is√©rois et savoyard Lieu dit est s√©lectionn√©. Il r√©unit les architectes V√©ronique Decroix et Carole Fournier, la paysagiste Caroline Bellot et la g√©ographe et animatrice Marine Piolat. La force de leur projet ? Sa m√©thodologie inventive.

La méthodologie

Chaque niveau scolaire est intervenu sur l'une des √©tapes cl√©s du projet architectural via le principe du jeu de r√īles. Comment la r√©partition des t√Ęches s'est-elle impos√©e au collectif ? "Nous avons demand√© conseil aux enseignants de l'√©tablissement, qui ont rep√©r√© ce qui pouvait faire √©cho aux programmes propres aux diff√©rentes classes.", r√©pondent les membres du collectif Lieu dit. Lesquelles ne tarissent pas d'√©loges sur l'√©quipe √©ducative du coll√®ge Pierre Dubois, avec laquelle elles ont manifestement travaill√© en bonne intelligence. Preuve en est l'excellente entente qui r√©gnait entre les diff√©rents acteurs du projet lors de l'inauguration du 1er juin 2018.

  1. Les 4e ont √©tabli un diagnostic √† l'√©chelle du quartier. R√©sultat : des carto-guides tenant compte de divers crit√®res comme le tourisme, les m√©tiers, l'insolite, etc. Sur les cartes postales qui jalonnent le parcours des visiteurs lors de l'inauguration officielle des projets, on note le croisement des disciplines √† l'Ňďuvre. Certains textes sont r√©dig√©s en anglais par exemple. On remarque aussi comme le regard de ces jeunes coll√©giens est aff√Ľt√©. Leur quartier n'est plus cet environnement qu'ils traversent sans y pr√™ter attention. Il est devenu leur objet d'analyse. Ils le poss√®dent pleinement d√©sormais.
  2. Ils parlent volum√©trie, performances √©nerg√©tiques et qualit√© des mat√©riaux. Qui sont-ils ? Et quel est l'objet de leur √©tude ? Ce sont des √©l√®ves de 5e parlant de leur coll√®ge. Facile. S'ils se sont ainsi pench√©s sur l'architecture de l'√©tablissement qu'ils fr√©quentent quotidiennement, c'est parce qu'ils intervenaient √† un stade cl√© du projet "Dubois en chantier" : celui de l'√©tude de faisabilit√©. Leur r√īle ? √Ä partir de leurs observations, lancer des pistes de projets avec un cahier des charges pour que les 3√®me ‚Äď les concepteurs ‚Äď puissent s'en emparer. Les id√©es, plus ou moins ambitieuses, ont fus√©.
  3. Les 3e ont √©tudi√© les diff√©rentes propositions des 5√®me, les ont r√©orient√©es ou les ont r√©√©crites le cas √©ch√©ant. Ils ont dessin√© des micro-projets, ont r√©alis√© des maquettes et d√©fini les ambiances souhait√©es gr√Ęce √† diff√©rents collages. Une grande assembl√©e s'est ensuite tenue au cours de laquelle les id√©es ont √©t√© soumises au vote, argumentaire √† l'appui. Exercice on ne peut plus d√©mocratique ! Quatre projets sont ressortis laur√©ats du grand d√©bat.
  4. Les micro-projets sélectionnés ont été livré aux 6e, qui en ont garanti la réalisation. À l'évocation des 6e tenant une scie, on s'étonne. Mais force est de constater que face à cette responsabilisation, ils n'ont pas démérité. Surtout quand on consulte le bulletin météorologique qui court du 28 mai au 1er juin, jours pluvieux pendant lesquels s'est tenu le chantier !

Septembre 2017 : l'inauguration du projet "Dubois en chantier"

C'est quoi l'architecture ? "Avant, je croyais que c'√©tait des maisons ou des b√Ętiments bizarres...", r√©pond une √©l√®ve de 5e, imm√©diatement corrig√©e par l'une de ses camarades de classe. "C'est pas forc√©ment bizarre, √ßa peut aussi √™tre de petites choses, comme un banc dans un parc." Voici quelques mots entendus lors du lancement du projet "Dubois en chantier" le 11 septembre 2017.

Une seule journ√©e au contact des quatre membres du collectif Lieu dit et voil√† que le point de vue sur l'architecture de ces deux √©l√®ves du coll√®ge Pierre Dubois vacille d√©j√† sur ses fondations. Cet √©bauche de d√©bat se rapproche m√™me sensiblement de la d√©finition de l'architecture que souhaite transmettre l'ensemble des partenaires du projet. Christian Coign√©, vice-pr√©sident charg√© de l'ing√©nierie urbaine, du foncier et du logement pour le Conseil d√©partemental de l'Is√®re, n'a-t-il pas simplement caract√©ris√© l'architecture, lors du lancement de "Dubois en chantier" le 11 septembre 2017, comme "une forme de culture embrassant notre environnement et nos espaces de vie dans leur ensemble". "L'architecture ne concerne pas seulement l'esth√©tisme des lieux. Elle permet aussi de former des citoyens plus conscients de leur cadre de vie.", poursuit Marie Wozniak, directrice de l'√Čcole nationale sup√©rieure d'architecture de Grenoble (ENSAG).

Au coll√®ge Pierre Dubois, l'√©quipe enseignante est d√©j√† convaincue des vertus didactiques et citoyennes de cette discipline. Avec le soutien de la Maison de l'Architecture de l'Is√®re, √©galement partenaire de ce projet, elle a amorc√©, en 2014, une dynamique d'√©tablissement mettant architecture et d√©veloppement durable au cŇďur de la vie des √©l√®ves de fa√ßon √† les aider √† d√©coder leur espace proche. L'implication des enseignants et les projets men√©s au fil de ces trois ann√©es ont d'ailleurs valu au coll√®ge Pierre Dubois l'obtention du label E3D (√Čcole ou √Čtablissement en D√©marche globale de D√©veloppement Durable). La pr√©sence du collectif Lieu dit dans l'enceinte de l'√©tablissement vient donc renforcer cette politique √©ducative d√©j√† vivante dans l'√©tablissement.

"L'une des raisons pour lesquelles nous avons retenu le projet de ce collectif est qu'il tenait compte des acquis des coll√©giens, qui ont d√©j√† eu cette premi√®re approche de l'architecture.", explique Annie Perrin, principale du coll√®ge. De fait, le collectif n'entend pas imposer un projet pr√©alablement con√ßu mais plut√īt se fonder sur la parole et l'implication de tous les coll√©giens. Qui, n'en doutons pas, auront bien quelques id√©es pour enchanter les espaces dont ils seront √† la fois les usagers, les analystes et les acteurs.

Juin 2018 : la livraison des micro-projets

C'est l'heure des bilans au coll√®ge Pierre Dubois. Vendredi 1er juin, la t√™te haute et le sourire aux l√®vres, les coll√©giens guident les visiteurs au sein de leur √©tablissement. Maquettes, vid√©os, photographies et textes rendent compte du chemin accompli tout au long de l'ann√©e aux c√īt√©s du collectif Lieu dit. Dans la cour du pr√©au, o√Ļ l'on nous emm√®ne finalement, la visite prend un tour plus officiel. Le ruban est coup√©, les micro-projets d'architecture et de paysage livr√©s. Mais au-del√† de cette r√©alisation concr√®te, c'est bien l'exp√©rience v√©cue qui laissera sans doute le plus de marque sur les jeunes esprits.

Un bilan concret : les collégiens ont agi sur leur environnement

Un long banc en bois d'√©pic√©a ‚Äď r√©sistant aux intemp√©ries ‚Äď habille les grandes marches en b√©ton du pr√©au. Un autre banc ‚Äď en terre, paille et bois ‚Äď rappelle que c'est une architecture durable, s'appuyant sur l'existant, qu'on a voulu pratiquer. C√īt√© paysage, des plantes constituent d√©j√† les pr√©mices d'un joli mur v√©g√©tal.

Autre r√©alisation √©manant des projets laur√©ats des 3e : la mise en place d'une signal√©tique pertinente pour guider les nouveaux arrivants au sein de l'√©tablissement. Les anciens du coll√®ge se souviennent des premiers instants ici, de la mani√®re dont ils se sont sentis perdus parfois. Sur de grands panneaux de bois, des logos renvoyant aux diff√©rents p√īles d'activit√©s du coll√®ge (sport, sciences, etc.) baliseront l'espace. Un signe de solidarit√© chez ces coll√©giens qui s'appr√™tent √† quitter l'√©tablissement.

Des valeurs acquises : les citoyens de demain

Solidarit√©, capacit√©s d'√©coutes, mise en commun, exercice d√©mocratique, prise en compte des contraintes, tenue d'un budget, croisement des savoirs... Le pari est gagn√©. L'architecture favorise bel et bien le vivre ensemble, pour reprendre l'expression consacr√©e. Les √©l√®ves ont pu constater qu'en agissant chacun √† l'une des √©tapes de la cha√ģne, un v√©ritable projet a pu se mettre en mouvement pour le bien commun. On peut √™tre serein quant aux valeurs citoyennes qu'ils portent d√©sormais en eux et √† leur vision aiguis√©e de l'architecture.

Suivez la vie de la résidence d'architecte Dubois en chantier :

à travers le Carnet de bord de la résidence
sur la page Facebook du collectif Lieu dit

Suivez la vie de la résidence d'architecte Dubois en chantier :

à travers le Carnet de bord de la résidence
sur la page Facebook du collectif Lieu dit

Les partenaires

Port√©e par l'√Čcole nationale sup√©rieure d'architecture de Grenoble, sur commande du minist√®re de la culture (DRAC Auvergne Rh√īne-Alpes) et du minist√®re de l'√Čducation nationale (d√©l√©gation acad√©mique aux arts et √† la culture du Rectorat d'acad√©mie de Grenoble), en partenariat avec la Maison de l'architecture de l'Is√®re, missionn√©e pour l'assistance √† maitrise d'ouvrage p√©dagogique, et la participation du CAUE de l'Is√®re, la r√©sidence d'architectes est pens√©e comme une fa√ßon novatrice de sensibiliser √† l'architecture. Elle s'ins√®re plus globalement dans un Plan local d'√©ducation artistique (PLEA) sur Fontaine et Seyssinet-Pariset coordonn√© par le centre culturel de Seyssinet-Pariset l'Ilyade et associant le centre national d'art contemporain le Magasin de Grenoble et le p√īle musical La Source de Fontaine. Elle re√ßoit le soutien du conseil d√©partemental de l'Is√®re au titre du Pass is√©rois du coll√®ge citoyen (PICC).