Sélectionner une page

CONFÉRENCE
« Pionnières de l’architecture équatorienne 1930-80 » par Néstor Llorca et Verónica Rosero

Nous avons le plaisir de recevoir Néstor Llorca, directeur de la UISEK arq, ainsi que Verónica Rosero, architectes, docteurs et enseignants, pour une conférence, en anglais, mardi 20 septembre à 18h, basée sur l’ouvrage qu’ils ont co-écrit avec Maria José Freire, « Pionnières de l’architecture équatorienne 1930-80 ».

lire plus

RECHERCHE
Soutenance de thèse de Théo Marchal

13 12 2021 | Non classé

Mercredi 15 décembre à 14h, en amphi Simounet, Théo Marchal soutiendra sa thèse préparée au sein de l’UMR Ambiances, Architectures, Urbanités, équipe Cresson et ayant pour titre « Écouter l’Architecture : Outils numériques et conception ambiantale, la piste du sonore renouvelée ».

Composition du jury

  • Carlotta DARO, HDR, Maîtresse de conférences ENSA Paris Malaquais/Liat, rapporteure
  • Emmanuel GOURDON, Ingénieur civil, membre du Labex CeLyA, Professeur ENTPE, rapporteur
  • Roland CAHEN, Designer/Compositeur Sonore, Enseignant chercheur à l’ENSCi les Ateliers, examinateur
  • Élise GEISLER, Architecte Paysagiste, UMR ESO (Espaces et Sociétés), Maitre de conférences à l’École de Paysage d’Angers, examinatrice
  • Cécile REGNAULT, HDR, UMR EVS (Environnement, Ville, Société), Professeure à l’ENSA Lyon, examinatrice
  • Grégoire CHELKOFF, HDR, UMR AAU/Cresson – Professeur à l’ENSA Grenoble, directeur de thèse

Résumé de la thèse

Cette thèse de doctorat en architecture s’inscrit dans le champ des recherches sur les phénomènes sensibles et les environnements vécus menées par le laboratoire AAU et l’équipe CRESSON depuis plusieurs années. Ce travail a plus spécifiquement pour objet l’étude de l’espace sonore en tant que paramètre de l’environnement physique et de la qualité de vie des espaces qui y sont associés.

Nous avons pour objectif de tester dans quelle mesure le son peut être un médium approprié à une prise en compte plus large des ambiances dans la conception architecturale en favorisant une posture -au sens propre comme au sens figuré- du concepteur. Pour cela, nous avons développé un logiciel (Esquissons) permettant d’esquisser l’environnement sonore d’un dispositif, d’une architecture ou d’une configuration urbaine modélisés. Le développement d’un outil numérique et les interrogations que cela suscite nous pousseront également à envisager l’apparition des nouveaux outils de conception et d’évaluation numériques dans l’environnement du concepteur spatial comme un élément potentiel de redéfinition des modes de projet en renouvelant une réflexion sur la qualité des ambiances et des espaces vécus.

Ainsi, avec l’espace sonore comme point de départ et l’outil numérique comme appui, nous tentons d’élargir les interrogations induites par la prise en compte des phénomènes physiques afin d’y faire rentrer d’autres considérations tout aussi importantes pour la qualité des espaces vécus – à travers le lien social, la notion d’intimité, les rapports de perceptions proches et lointaines ou plus largement l’enjeu de l’expérience subjective, toujours en relation avec le contexte environnant.

Esquissons a été testé à travers des expérimentations en contexte qui ont pris la forme d’ateliers ou d’expériences impliquées. Cela nous a permis de parcourir et de questionner le processus du projet architectural de la conception jusqu’à l’évaluation à travers les prismes du sonore et de l’outil numérique « en acte » ; ce qui se traduit par les questions suivantes : Comment le son peut-il être associé à un ou des vecteurs particuliers de prise en compte des espaces vécus au-delà des évaluations quantitatives acoustiques traditionnelles ? et : Quels peuvent-être la place et le potentiel de l’outil numérique dans une perspective de prise en compte des ambiances dans le projet architectural ?

Mot clés

Ambiances, Espace sonore, Acoustique, Outils numériques, Aide à la conception, Expérience sensible, Espace, Architecture, Outils paramétriques