Sélectionner une page

DÉBATS DE L’AMÉNAGEMENT
Étudiantes et étudiants interrogent des acteurs du territoire sur les grands enjeux contemporains.

Le nouveau cycle des Débats de l’aménagement propose, autour d’invités spécialistes, professionnels, élus et/ou chercheurs, des échanges contradictoires mais constructifs, des angles de vue différents sur quelques grands enjeux contemporains qui font et défont les territoires.

lire plus

JNA
Des étudiantes partagent leur savoir aux Journées nationales de l’architecture

Chaque année, un mois après les Journées europééennes du patrimoine, le ministère de la Culture et l’ensemble des acteurs de l’architecture proposent des manifestations destinées au grand public pour échanger et partager autour de notre discipline. Cette année, les Journées nationales de l’architecture (JNA) se dérouleront du vendredi 15 au dimanche 17 octobre partout en France.

lire plus

GRADUATE SCHOOL UGA
Les inscriptions au programme MetroFabLab sont ouvertes

MetroFabLab ou Fabriques métropolitaines est un des quinze programmes thématiques de formation à la recherche portés par la Graduate School de l’Université Grenoble Alpes (UGA). Son ambition est de former des chercheurs et des cadres sensibles aux défis futurs en matière d’architecture, d’urbanisme et de conception des politiques publiques.

lire plus

Vidéos des soutenances de PFE 2020

Revivez en vidéos les soutenances de PFE qui se sont déroulées du 6 au 16 juillet et du 28 septembre au 2 octobre. L'accès à ces vidéos est restreint aux membres de l'ENSAG. Identifiez-vous avec votre adresse mail ENSAG. Accéder aux vidéos

lire plus

Diplôme d’État d’Architecte (DEA)

Comme le précise l’arrêté du 20 juillet 2005 :

« Le deuxième cycle des études d’architecture conduit au diplôme d’État d’architecte. Il doit permettre à l’étudiant :

 

  • De maîtriser :
    • une pensée critique relative aux problématiques propres à l’architecture ;
    • la conception d’un projet architectural de manière autonome par l’approfondissement de ses concepts, méthodes et savoirs fondamentaux ;
    • la compréhension critique des processus d’édification dans leurs rapports à divers contextes et échelles et en référence aux différents usages, techniques et temporalités ;
  • De se préparer :
    • aux différents modes d’exercice et domaines professionnels de l’architecture ;
    • à la recherche en architecture. »

Les parcours de master

Les enseignements de projet et les séminaires dispensés dans chacun des parcours sont assurés par une équipe enseignante pluridisciplinaire, en lien avec une structure de recherche de l’école. Toutes les équipes ont pour principal objectif la formation d’architectes destinés à assumer l’ensemble des responsabilités liées à l’exercice des missions de maîtrise d’œuvre. Cependant chacune développe une entrée privilégiée. L’organisation verticale de chaque parcours permet le développement et l’approfondissement de corpus nourris par les travaux de recherche et s’appuyant sur des partenariats extérieurs.

Chaque parcours organise la progressivité de ses studios et séminaires sur les quatre semestres. Les contenus des séminaires sont étroitement liés à l’enseignement du projet. En articulant les différents modes pédagogiques, cette organisation favorise les transversalités entre les différentes disciplines et leurs apports au sein de chaque parcours, dans une élaboration commune où le projet d’architecture est central. La dynamique de capitalisation s’en trouve démultipliée pour l’étudiant.

L’organisation verticale des parcours tient compte de la semestrialisation du programme : la mobilité reste possible d’un parcours à l’autre.

Le cycle master propose un tronc commun d’enseignements pour tous les étudiants et une déclinaison de l’enseignement du projet en parcours accueillant chacun environ 25 étudiants. Ces parcours sont les suivants :

Le cycle master propose un tronc commun d’enseignements pour tous les étudiants et une déclinaison de l’enseignement du projet en sept parcours, accueillant chacun environ 25 étudiants. Ces parcours sont les suivants :

Architecture, Villes, Ressources

Architecture, Environnement et Cultures Constructives

Note à l’attention des étudiants souhaitant s’inscrire en première année de Master dans le parcours Architecture, Environnement et Cultures Constructives pour l’année universitaire 2021-2022

L’École nationale supérieure d’architecture de Grenoble, Université Grenoble Alpes, et les Grands Ateliers sont à la tête d’un consortium universitaire – la team Auvergne Rhône-Alpes – retenu pour participer à la compétition internationale universitaire Solar Decathlon Europe 2021 (SDE21) qui se déroulera à Wuppertal en Allemagne de fin mai à début juillet 2022.

Le Solar Decathlon, initié dans les années 2000 aux Etats-Unis, est une compétition internationale universitaire de référence dans le domaine de l’habitat durable, mettant aux prises 18 universités du monde entier. Devenu au fil des ans un rendez-vous majeur qui accueille plusieurs dizaines de milliers de visiteurs, cet évènement existe maintenant en Europe, en Afrique, en Asie et en Amérique du Sud.

L’objectif est de faire concevoir et construire un habitat à très faible impact environnemental et autonome en énergie par des équipes universitaires pluridisciplinaires, composées notamment d’étudiants en architecture, en ingénierie, en urbanisme, en communication, en art, spécialisés en gestion immobilière et environnementale ou encore de techniciens du bâtiment, encadrés par des enseignants et des chercheurs d’universités en collaboration avec des professionnels et des industriels. Chaque équipe doit réaliser un démonstrateur échelle 1 qui est visité par le grand publique, évalué par des jurys experts et monitoré par des capteurs au moment de la compétition.

C’est la troisième fois que la Team Auvergne-Rhône-Alpes participe à cette compétition, après avoir notamment remporté l’édition 2012.

Pour la première fois dans le cadre du Solar Decathlon, toutes les équipes devront traiter la question de la régénération du bâti existant et de la rénovation urbaine.

Le processus se déroulant sur deux années universitaires, la Team AuRA portée pédagogiquement par le parcours de Master AE&CC a fait travailler 10 étudiants de Master 2 sur ce sujet durant l’année 2020-2021. Il en résulte le choix de développer un projet se préoccupant de la régénération des territoires ruraux en alternative et/ou complément aux grandes métropoles. Situé au Col de l’Arzelier, à cheval entre les communes de Château Bernard et du Gua (38), en relation avec la communauté de commune du Triève d’un côté et de Grenoble Alpes Métropole de l’autre, le projet, multiscalaire, porte un regard prospectif sur l’évolution future de ce territoire. Le projet architectural proprement dit se concentre sur la réhabilitation / extension de l’ancien hôtel des Deux Soeurs, bâtiment de type « casier à bouteilles » caractéristique de certaines architectures des années 70. Cet ancien hôtel, abandonné depuis près de 20 ans, est une figure centrale du col de l’Arzelier, lui même ancienne petite station de ski familiale ayant fermé ses portes depuis 2018. Ce projet d’habitat à faible impact environnemental, mettra notamment en avant les matériaux biosourcés, géo-sourcés et de réemploi, dans un contexte mondial de crise environnementale (réchauffement climatique) et de raréfaction des ressources.

Il s’agira pour les étudiants inscrit en S7 et S8 du parcours AE&CC en 2021-2022 de poursuivre le travail amorcé par leurs prédécesseurs afin de l’amener vers la compétition, à Wuppertal (Allemagne), de fin mai à début juillet 2022, sous la forme d’un démonstrateur construit, totalement opérationnel. Ainsi le premier semestre sera orienté à la fois autour du développement du projet global, et notamment de sa transposition vers d’autres sites de projet, mais aussi vers la mise au point technique du démonstrateur construit. Le second semestre sera principalement dédié à la préfabrication du démonstrateur aux Grands Ateliers puis son transport, son montage et sa présentation sur le site de la compétition en Allemagne.

La pédagogie de type Design Build, proposée tous les ans en première année du parcours AE&CC, sera donc cette année un peu particulière puisqu’ancrée sur le calendrier et les attendus propres à cette compétition.

Vous pourrez trouvez de plus amples renseignements sur la participation de la team AuRA ainsi que sur la compétition au liens suivants :

AEdification, Grands Territoires, Villes

Les pensées du projet

Architecture, Ambiance et Culture Numérique

Architecture, Paysage, Montagne, Territoire d’Invention

Architecture, Urbanisme et Études Politiques

Le parcours AUEP est une formation portée conjointement par trois établissements composantes de l’Université Grenoble Alpes : l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble, l’Institut d’Urbanisme et de Géographie Alpine et Sciences Po Grenoble.
Cette formation propose l’acquisition de compétences conjointes en architecture, urbanisme et sciences politiques conduisant à une triple diplomation de niveau master (pour les étudiantes et étudiants ayant suivi l’ensemble de la formation AUEP en Licence et en Master) : diplôme d’Etat d’architecte, master en urbanisme et aménagement, et diplôme de sciences politiques.

Objectifs de la formation

Le parcours AUEP s’inscrit dans un contexte général de mutations des professions de l’architecture, de l’urbanisme et de l’aménagement :

  • inscription du bâti dans un environnement dans lequel l’interaction des facteurs physiques, environnementaux, sociaux, économiques et politiques est de plus en plus complexe ;
  • évolution constante des politiques publiques territoriales et de leurs dispositifs d’action ;
  • croissante “entrepreneurialisation” des acteurs publics et privés de l’urbain ;
  • nécessité d’une meilleure interaction et d’une plus grande transversalité entre maîtrises d’usage, maîtrises d’œuvre et maîtrises d’ouvrage…

AUEP aborde de manière centrale les mécanismes et logiques de la production contemporaine des territoires, ses acteurs et ses enjeux. L’objectif est de préparer les étudiants à se situer et agir dans le cadre d’un développement néolibéral des villes, afin de mieux en cerner ses possibles alternatives. Il s’agit de former de futurs professionnels aux formes de sobriété et de respect du vivant qui s’imposent, ainsi qu’au développement de la “biodiversité des acteurs de la ville” qui s’invente.
Le parcours AUEP propose des cadres d’analyse, ainsi que des approches conceptuelles, juridiques et méthodologiques adéquates pour comprendre les dynamiques en cours et accompagner les actions qui leur sont relatives. Les enseignements proposés s’appuient sur une posture résolument interdisciplinaire, au croisement des « arts de la conception » ou « sciences du projet », et des sciences sociales. Ils se fondent sur des partenariats forts avec les laboratoires de recherche locaux (UMR AAU/équipe CRESSON, UMR PACTE, AE&CC, MHA), ainsi qu’avec des laboratoires au niveau national et international.

La formation permettra aux étudiants :

  • d’appréhender de manière fine les cadres et processus de production des territoires habités et leurs enjeux actuels et futur;
  • de maîtriser des approches conceptuelles et méthodologiques relatives à la production des territoires et de leurs acteurs, permettant leur compréhension et l’action potentielle en leur sein ;
  • de structurer une pensée et une mise en pratique du projet (non essentiellement centré sur la conception et/ou le design) à des échelles multiples (de la région au quartier jusqu’à l’îlot ou l’édifice) ;
  • d’élaborer des capacités d’analyse stratégiques, une aptitude à agir dans un système de gouvernance et de décisions complexes ;
  • de développer une pensée critique et éthique des pratiques, opérationnelles et scientifiques, concernées.

Débouchés professionnels

Les compétences qu’apporte AUEP répondent aux besoins de plus en plus souvent exprimés d’une formation des (futurs) professionnels à l’ensemble du processus de production des milieux de vie, dans un double objectif : garantir la qualité de ce dernier et faciliter les échanges entre ses multiples acteurs.
Se positionnant dans une logique alternative à la sectorisation des tâches, des rôles et des métiers du secteur, les professionnels issus de la formation AUEP seront aptes à s’adapter à des mondes professionnels variés.

A titre indicatif, les débouchés professionnels sont :

  • Au sein d’organisations diverses : collectivités locales et services de l’État, bureaux d’études, cabinets de consultants, établissements d’aménagement, sociétés de développement immobilier, agences d’urbanisme, bailleurs sociaux, associations, organismes de protection sociale, etc.
  • Dans un large éventail de domaines : Élaboration et mise en œuvre des politiques publiques, maîtrises d’œuvre et maîtrises d’ouvrage (en architecture, aménagement, planification et urbanisme), etc.

La formation AUEP est aussi particulièrement adaptée aux étudiant.e.s souhaitant s’engager dans la recherche.

AUEP en Master
Organisation et modalités d’admission pour l’année 2021-2022

En Master le parcours AUEP est constitué d’enseignements spécifiques mutualisés entre l’ENSAG – UGA et l’IUGA, avec la participation de SciencesPo Grenoble – UGA. C’est l’un des 7 parcours du cycle conduisant au diplôme d’État d’architecte à l’ENSAG – UGA et l’un des 5 parcours de la mention de master Urbanisme et aménagement co-accréditée à l’IUGA et à l’ENSAG – UGA.

Le parcours propose des enseignements qui articulent chaque semestre :

  • un atelier de projet architectural et urbain abordant, sur trois semestres, une réflexion sur les politiques publiques à différentes échelles territoriales et leur évolution, voire détournement, dans des contextes spécifiques ;
  • un séminaire associé à l’atelier (proposant des cours théoriques et travaux dirigés sur les thématiques spécifiques traitées en atelier) ;
  • la réalisation d’un mémoire en M1 d’un Projet de Fin d’Études en M2 ;
  • la réalisation d’un ou plusieurs stages de minimum 4 mois au total ;
  • des cours théoriques sur l’architecture, l’urbanisme et l’aménagement.
Admission

Les étudiants ayant suivi le parcours AUEP en Licence seront admis de droit dans le parcours AUEP en Master.
Les étudiants inscrits dans le parcours AUEP à l’issue du DEEA sont inscrits à l’ENSAG – UGA et à l’IUGA.
Les étudiants qui n’ont pas suivi le parcours AUEP en Licence peuvent s’inscrire au parcours AUEP en Master conduisant à la délivrance du master Urbanisme et Aménagement seul (inscription unique à l’IUGA) selon les modalités consultables sur le site de l’IUGA.
Le parcours compte 20 places en Master.
Le montant des droits d’inscriptions est celui fixé pour l’inscription en Master à l’ENSAG – UGA (étudiants titulaires du DEEA) ou pour l’inscription en Master à l’IUGA (étudiants non titulaires du DEEA).

Critères d’admission

Les étudiants provenant d’autres formations devront justifier d’une connaissance niveau licence dans les domaines de l’urbanisme et de l’aménagement et/ou de l’architecture. Une attention particulière sera donnée à la maîtrise des bases en sciences humaines et sociales et à la pratique de l’atelier.
Les étudiants provenant de formations en sciences politiques pourront postuler en justifiant d’un fort intérêt et d’expériences complémentaires de formation ou professionnelles dans le domaine de l’urbanisme et de l’aménagement et/ou de l’architecture.

Diplomation

La validation du cycle complet AUEP (Licence + Master) conduit, à l’issue du master, à la délivrance du diplôme d’État d’architecte, du Master en urbanisme et aménagement et du diplôme de sciences politiques.
La validation du cycle de Master seul conduit à la délivrance du Master en urbanisme et aménagement.
Uniquement pour les étudiants issus de DEEA le Master conduit au diplôme d’État d’architecte et au Master en urbanisme et aménagement.

Le mémoire

En 1ère année de master, le travail de recherche et la rédaction du mémoire permettent aux étudiants de développer leur réflexion et leur capacité à se positionner.

Les enseignements du tronc commun

L’organisation verticale des parcours s’accompagne d’un tronc commun de 225 heures.

Dans la mesure où chacun des six parcours de master propose une entrée précise dans le projet, le tronc commun est le lieu d’une transversalité forte et porteuse.

Le parcours recherche

Ce parcours recherche est largement ouvert à tous les étudiants curieux de découvrir ce qu’est la recherche en architecture dans sa diversité.

Le projet de fin d’études (PFE)

Le cycle master se clôt avec l’obtention du Projet de Fin d’Etudes et le titre d’Architecte Diplômé d’Etat. Ce diplôme permet d’exercer les différents métiers de l’architecture (exceptée la maîtrise d’œuvre). Pour avoir accès aux missions et responsabilités de la maîtrise d’œuvre architecturale, il faut avoir l’Habilitation à la maîtrise d’oeuvre en nom propre (HMO-NP). Par ailleurs, certains peuvent prolonger leurs études soit par une spécialisation soit par un doctorat en architecture.

Le stage

Un stage de formation pratique, de deux mois minimum, dans une structure d’accueil, française ou étrangère, de conception ou de production de l’architecture, de la ville et du paysage, est à valider au cours du cycle master.

Contacts :

Master 1 :
Florence Richetto
04 76 69 84 71

Master 2 :
Florence Richetto
04 76 69 84 71