Sélectionner une page

LAURÉATS
Les étudiants du master design récompensés pour leurs projets de réemploi de pales d’éoliennes

Les étudiants du Master 2 « Design, Résilience, Habiter » ont pris une part active au 12ème colloque national éolien qui s’est tenu du 12 au 14 octobre à Paris, en présentant devant les experts de la branche, leurs projets de réemploi de pales d’éoliennes.

lire plus

EXPOSITION
A school of commons

Du 14 octobre au 2 décembre 2022, la Maison de l’Architecture de l’Isère accueille l’exposition « A school of common », co-produite par l’ENSAG, qui raconte ce projet européen dont le but est de promouvoir une architecture plus militante et initiatrice de changements professionnels, sociaux et environnementaux par l’acte de faire avec.

lire plus

CONFÉRENCE
« Pionnières de l’architecture équatorienne 1930-80 » par Néstor Llorca et Verónica Rosero

Nous avons le plaisir de recevoir Néstor Llorca, directeur de la UISEK arq, ainsi que Verónica Rosero, architectes, docteurs et enseignants, pour une conférence, en anglais, mardi 20 septembre à 18h, basée sur l’ouvrage qu’ils ont co-écrit avec Maria José Freire, « Pionnières de l’architecture équatorienne 1930-80 ».

lire plus

Diplôme d’État d’Architecte (DEA)

Comme le précise l’arrêté du 20 juillet 2005 :

« Le deuxième cycle des études d’architecture conduit au diplôme d’État d’architecte. Il doit permettre à l’étudiant :

 

  • De maîtriser :
    • une pensée critique relative aux problématiques propres à l’architecture ;
    • la conception d’un projet architectural de manière autonome par l’approfondissement de ses concepts, méthodes et savoirs fondamentaux ;
    • la compréhension critique des processus d’édification dans leurs rapports à divers contextes et échelles et en référence aux différents usages, techniques et temporalités ;
  • De se préparer :
    • aux différents modes d’exercice et domaines professionnels de l’architecture ;
    • à la recherche en architecture. »

Les parcours de master

Les enseignements de projet et les séminaires dispensés dans chacun des parcours sont assurés par une équipe enseignante pluridisciplinaire, en lien avec une structure de recherche de l’école. Toutes les équipes ont pour principal objectif la formation d’architectes destinés à assumer l’ensemble des responsabilités liées à l’exercice des missions de maîtrise d’œuvre. Cependant chacune développe une entrée privilégiée. L’organisation verticale de chaque parcours permet le développement et l’approfondissement de corpus nourris par les travaux de recherche et s’appuyant sur des partenariats extérieurs.

Chaque parcours organise la progressivité de ses studios et séminaires sur les quatre semestres. Les contenus des séminaires sont étroitement liés à l’enseignement du projet. En articulant les différents modes pédagogiques, cette organisation favorise les transversalités entre les différentes disciplines et leurs apports au sein de chaque parcours, dans une élaboration commune où le projet d’architecture est central. La dynamique de capitalisation s’en trouve démultipliée pour l’étudiant.

L’organisation verticale des parcours tient compte de la semestrialisation du programme : la mobilité reste possible d’un parcours à l’autre.

Le cycle master propose un tronc commun d’enseignements pour tous les étudiants et une déclinaison de l’enseignement du projet en sept parcours, accueillant chacun environ 25 étudiants. Ces parcours sont les suivants :

Architecture, Villes, Ressources

Enseignante responsable :
Florian Golay

Architecture, Environnement et Cultures Constructives

AEdification, Grands Territoires, Villes

Enseignantes responsables :
Aysegül Cankat
Julie Martin

Les pensées du projet

Enseignant responsable :
Guy Dépollier

Architecture, Ambiance et Culture Numérique

Enseignant responsable :
Philippe Liveneau

Montagnes, Architecture et Paysage

Architecture, Urbanisme et Études Politiques

Enseignantes responsables :

  • Marine Bourgeois, Sciences Po Grenoble
  • Federica Gatta, IUGA
  • Théa Manola, ENSAG
Plus d'informations sur le parcours AUEP

Le parcours AUEP est une formation portée conjointement par trois établissements composantes de l’Université Grenoble Alpes : l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble, l’Institut d’Urbanisme et de Géographie Alpine et Sciences Po Grenoble.
Cette formation propose l’acquisition de compétences conjointes en architecture, urbanisme et sciences politiques conduisant à une triple diplomation de niveau master (pour les étudiantes et étudiants ayant suivi l’ensemble de la formation AUEP en Licence et en Master) : diplôme d’Etat d’architecte, master en urbanisme et aménagement, et diplôme de sciences politiques.

Objectifs de la formation

Le parcours AUEP s’inscrit dans un contexte général de mutations des professions de l’architecture, de l’urbanisme et de l’aménagement :

  • inscription du bâti dans un environnement dans lequel l’interaction des facteurs physiques, environnementaux, sociaux, économiques et politiques est de plus en plus complexe ;
  • évolution constante des politiques publiques territoriales et de leurs dispositifs d’action ;
  • croissante “entrepreneurialisation” des acteurs publics et privés de l’urbain ;
  • nécessité d’une meilleure interaction et d’une plus grande transversalité entre maîtrises d’usage, maîtrises d’œuvre et maîtrises d’ouvrage…

AUEP aborde de manière centrale les mécanismes et logiques de la production contemporaine des territoires, ses acteurs et ses enjeux. L’objectif est de préparer les étudiants à se situer et agir dans le cadre d’un développement néolibéral des villes, afin de mieux en cerner ses possibles alternatives. Il s’agit de former de futurs professionnels aux formes de sobriété et de respect du vivant qui s’imposent, ainsi qu’au développement de la “biodiversité des acteurs de la ville” qui s’invente.
Le parcours AUEP propose des cadres d’analyse, ainsi que des approches conceptuelles, juridiques et méthodologiques adéquates pour comprendre les dynamiques en cours et accompagner les actions qui leur sont relatives. Les enseignements proposés s’appuient sur une posture résolument interdisciplinaire, au croisement des « arts de la conception » ou « sciences du projet », et des sciences sociales. Ils se fondent sur des partenariats forts avec les laboratoires de recherche locaux (UMR AAU/équipe CRESSON, UMR PACTE, AE&CC, MHA), ainsi qu’avec des laboratoires au niveau national et international.

La formation permettra aux étudiants :

  • d’appréhender de manière fine les cadres et processus de production des territoires habités et leurs enjeux actuels et futur;
  • de maîtriser des approches conceptuelles et méthodologiques relatives à la production des territoires et de leurs acteurs, permettant leur compréhension et l’action potentielle en leur sein ;
  • de structurer une pensée et une mise en pratique du projet (non essentiellement centré sur la conception et/ou le design) à des échelles multiples (de la région au quartier jusqu’à l’îlot ou l’édifice) ;
  • d’élaborer des capacités d’analyse stratégiques, une aptitude à agir dans un système de gouvernance et de décisions complexes ;
  • de développer une pensée critique et éthique des pratiques, opérationnelles et scientifiques, concernées.

Débouchés professionnels

Les compétences qu’apporte AUEP répondent aux besoins de plus en plus souvent exprimés d’une formation des (futurs) professionnels à l’ensemble du processus de production des milieux de vie, dans un double objectif : garantir la qualité de ce dernier et faciliter les échanges entre ses multiples acteurs.
Se positionnant dans une logique alternative à la sectorisation des tâches, des rôles et des métiers du secteur, les professionnels issus de la formation AUEP seront aptes à s’adapter à des mondes professionnels variés.

A titre indicatif, les débouchés professionnels sont :

  • Au sein d’organisations diverses : collectivités locales et services de l’État, bureaux d’études, cabinets de consultants, établissements d’aménagement, sociétés de développement immobilier, agences d’urbanisme, bailleurs sociaux, associations, organismes de protection sociale, etc.
  • Dans un large éventail de domaines : Élaboration et mise en œuvre des politiques publiques, maîtrises d’œuvre et maîtrises d’ouvrage (en architecture, aménagement, planification et urbanisme), etc.

La formation AUEP est aussi particulièrement adaptée aux étudiant.e.s souhaitant s’engager dans la recherche.

AUEP en Master
Organisation et modalités d’admission pour l’année 2021-2022

En Master le parcours AUEP est constitué d’enseignements spécifiques mutualisés entre l’ENSAG – UGA et l’IUGA, avec la participation de SciencesPo Grenoble – UGA. C’est l’un des 7 parcours du cycle conduisant au diplôme d’État d’architecte à l’ENSAG – UGA et l’un des 5 parcours de la mention de master Urbanisme et aménagement co-accréditée à l’IUGA et à l’ENSAG – UGA.

Le parcours propose des enseignements qui articulent chaque semestre :

  • un atelier de projet architectural et urbain abordant, sur trois semestres, une réflexion sur les politiques publiques à différentes échelles territoriales et leur évolution, voire détournement, dans des contextes spécifiques ;
  • un séminaire associé à l’atelier (proposant des cours théoriques et travaux dirigés sur les thématiques spécifiques traitées en atelier) ;
  • la réalisation d’un mémoire en M1 d’un Projet de Fin d’Études en M2 ;
  • la réalisation d’un ou plusieurs stages de minimum 4 mois au total ;
  • des cours théoriques sur l’architecture, l’urbanisme et l’aménagement.
Admission

Les étudiants ayant suivi le parcours AUEP en Licence seront admis de droit dans le parcours AUEP en Master.
Les étudiants inscrits dans le parcours AUEP à l’issue du DEEA sont inscrits à l’ENSAG – UGA et à l’IUGA.
Les étudiants qui n’ont pas suivi le parcours AUEP en Licence peuvent s’inscrire au parcours AUEP en Master conduisant à la délivrance du master Urbanisme et Aménagement seul (inscription unique à l’IUGA) selon les modalités consultables sur le site de l’IUGA.
Le parcours compte 20 places en Master.
Le montant des droits d’inscriptions est celui fixé pour l’inscription en Master à l’ENSAG – UGA (étudiants titulaires du DEEA) ou pour l’inscription en Master à l’IUGA (étudiants non titulaires du DEEA).

Critères d’admission

Les étudiants provenant d’autres formations devront justifier d’une connaissance niveau licence dans les domaines de l’urbanisme et de l’aménagement et/ou de l’architecture. Une attention particulière sera donnée à la maîtrise des bases en sciences humaines et sociales et à la pratique de l’atelier.
Les étudiants provenant de formations en sciences politiques pourront postuler en justifiant d’un fort intérêt et d’expériences complémentaires de formation ou professionnelles dans le domaine de l’urbanisme et de l’aménagement et/ou de l’architecture.

Diplomation

La validation du cycle complet AUEP (Licence + Master) conduit, à l’issue du master, à la délivrance du diplôme d’État d’architecte, du Master en urbanisme et aménagement et du diplôme de sciences politiques.
La validation du cycle de Master seul conduit à la délivrance du Master en urbanisme et aménagement.
Uniquement pour les étudiants issus de DEEA le Master conduit au diplôme d’État d’architecte et au Master en urbanisme et aménagement.

Option PArIn
Pour une approche intégrée architecture – ingénierie

PArIn (Partenariat Architecture & Ingénierie) est un complément de formation croisé entre l’ENSAG – UGA, Grenoble INP – ENSE 3 et l’Université Grenoble Alpes – PHITEM (master Génie civil) qui permet aux étudiants de chacune de ces trois institutions qui suivront les cours optionnels proposés d’obtenir une certification de l’école partenaire. Pour les étudiants de l’ENSAG la certification sera délivrée par l’école d’ingénieurs ENSE 3.

L’objectif de la formation vise à apprendre à travailler et co-concevoir avec des élèves issus des autres disciplines, futurs partenaires de travail, dans une approche intégrée combinant conception architecturale, conception technique et constructive, conception énergétique et environnementale. Elle propose, en plus des renforcements de formations techniques pour les architectes ou d’initiation au projet architecturale pour les ingénieurs, une expérience de co-conception autour du projet architectural.

Les étudiants de l’ENSAG qui préparent la certification PArIn devront nécessairement suivre les enseignements optionnels rattachés à PArIn en master 1 et 2. Ces enseignements font partie de l’offre globale d’optionnels et ne se rajoutent pas au cursus standard de Master. En première année de Master les exercices communs de co-conception architecturale se déroulent en complément des enseignements de projets propres à chaque parcours de Master. En deuxième année de Master, le travail de co-conception prend appui sur le projet de fin d’études (PFE) développé par les étudiants architectes. Un suivi tenant compte des spécificités propres à chaque parcours de Master sera mis en place.

Équipe enseignante :

  • Olivier Baverel,
    professeur ENSAG
  • Nicolas Dubus,
    maître de conférence ENSAG
  • Stéphane Ploix,
    professeur Grenoble INP ENSE3
  • Yannick Sieffert,
    maitre de conférence UGA

Le mémoire

En 1ère année de master, le travail de recherche et la rédaction du mémoire permettent aux étudiants de développer leur réflexion et leur capacité à se positionner.

Les enseignements du tronc commun

L’organisation verticale des parcours s’accompagne d’un tronc commun de 225 heures.

Dans la mesure où chacun des six parcours de master propose une entrée précise dans le projet, le tronc commun est le lieu d’une transversalité forte et porteuse.

Le parcours recherche

Ce parcours recherche est largement ouvert à tous les étudiants curieux de découvrir ce qu’est la recherche en architecture dans sa diversité.

Le projet de fin d’études (PFE)

Le cycle master se clôt avec l’obtention du Projet de Fin d’Etudes et le titre d’Architecte Diplômé d’Etat. Ce diplôme permet d’exercer les différents métiers de l’architecture (exceptée la maîtrise d’œuvre). Pour avoir accès aux missions et responsabilités de la maîtrise d’œuvre architecturale, il faut avoir l’Habilitation à la maîtrise d’oeuvre en nom propre (HMO-NP). Par ailleurs, certains peuvent prolonger leurs études soit par une spécialisation soit par un doctorat en architecture.

Le stage

Un stage de formation pratique, de deux mois minimum, dans une structure d’accueil, française ou étrangère, de conception ou de production de l’architecture, de la ville et du paysage, est à valider au cours du cycle master.

Contacts :

Master 1 :
Florence Richetto
04 76 69 84 71

Master 2 :
Florence Richetto
04 76 69 84 71

La qualité académique de cette formation est spécifiquement contrôlée par l’État.