Sélectionner une page

GRADUATE SCHOOL UGA
Les inscriptions au programme MetroFabLab sont ouvertes

MetroFabLab ou Fabriques métropolitaines est un des quinze programmes thématiques de formation à la recherche portés par la Graduate School de l’Université Grenoble Alpes (UGA). Son ambition est de former des chercheurs et des cadres sensibles aux défis futurs en matière d’architecture, d’urbanisme et de conception des politiques publiques. Les inscriptions à cette formation sous forme de séminaires participatifs sont ouvertes aux étudiants de master 1 de l’ENSAG qui souhaitent acquérir les fondamentaux du travail scientifique et de sa valorisation jusqu’au 20 septembre. Découvrez le programme MetroFabLab et ses modalités d’inscription !

lire plus

LAURÉATS
L’ENSAG en force au Festival des cabanes

Pour la 6ème édition du Festival des cabanes d’Annecy, 4 propositions présentées par des représentants de l’ENSAG on retenu l’attention du jury. Partant de l’archétype de la cabane, ce festival vivant d’architecture ambitionne « de sensibiliser l’ensemble des acteurs du pays sur la question du grand territoire et sur la façon de s’y installer ».

lire plus

LAURÉATS
Construire en pierre structurelle récompense une étudiante de master 1

Jeudi 17 juin 2021 a eu lieu la cérémonie de remise des prix du concours « Construire en pierre structurelle ». A cette occasion, Yolaine Morand, étudiante en première année de master à l’ENSAG, et son binôme Charlotte Brochiero de l’ENSA Montpellier, se sont vu décerner le 3e prix avec leur projet de logements collectifs intitulé « Vivre ensemble. Habiter la pierre dans un contexte méditerranéen ».

lire plus

RECHERCHE
Retour sur le séminaire HEnsA20

Le neuvième et dernier séminaire du programme HEnsA20 (Histoire de l’enseignement de l’architecture au XXe siècle), s'est tenu les jeudi 27 et vendredi 28 mai 2021, en visioconférence. Co-organisé par les Écoles nationales supérieures d’architecture de Lyon et de...

lire plus

Appel à projet « Cross Disciplinary Program »

25 09 2018 | Recherche, Université Grenoble Alpes

Deux projets qui impliquent les unités de recherche de l’ENSAG AE&CC et CRESSON ont été sélectionnés dans le cadre de l’appel à projet intitulé « Cross Disciplinary Program » lancé par l’IDEX Université Grenoble Alpes en 2016 pour soutenir ses activités de recherche interdisciplinaire et contribuer à sa politique internationale.

ECO-SESA

Coordination : Nouredine Hadj-Said (G2ELAB)
Participation du Cresson (UMR AAU): Sylvie Laroche et Nicolas Tixier

Partant d’observations à l’échelle du bâtiment et du quartier, le projet Eco-SESA vise à produire des connaissances, des concepts, des outils et des méthodes permettant de repenser la planification, la gestion et la gouvernance des systèmes énergétiques urbains ainsi que la conception de leurs composants. Visant une énergie sûre, efficace, durable et accessible, ces apports seront partagés avec les communautés scientifiques et les acteurs de la ville et de l’énergie. L’approche systémique intégrée est organisée autour de 5 fronts de recherche émergents à la convergence des communautés scientifiques travaillant sur l’énergie, le Cresson est particulièrement impliqué sur les fronts 1 et 2 :

  1. Systèmes interactifs impliquant les occupants des bâtiments
  2. Comportements émergents : de l’individu aux communautés
  3. Modélisation des interactions sociotechniques entre bâtiments et réseaux à l’échelle du quartier
  4. Architectures pour l’intégration des ressources locales distribuées
  5. Spécifications pour l’intégration des composants et matériaux dans les systèmes énergétiques

Plus d’informations sur le projet

 

LIFE (is MaDE of ChoiCes)

Coordination : Jean-Louis Pépin (HP2)
Participation d’AE&CC : Stéphane Sadoux, Anne Coste, Nicolas Dubus, Cécile Léonardi, Romain Lajarge, Gilles Novarina, Susannah O’Carroll
Le Cresson (UMR AAU) est associé à ce projet à travers la participation de Magali Paris.

Le cumul de maladies chroniques (multi-morbidité) est un enjeu international majeur, à la fois sanitaire, social et économique. Il est à l’origine de l’accroissement de plus en plus difficilement soutenable des dépenses de santé et d’hospitalisation. L’agrégation, au cours du temps, des maladies chroniques caractérise des trajectoires temporelles au terme desquelles le cancer survient fréquemment comme une complication ultime. Les dynamiques de ces trajectoires sont influencées par des facteurs individuels tels que la nutrition et l’obésité, les perturbations du sommeil, les addictions au tabac et à l’alcool, l’hypoxie et la sédentarité. Cependant, des facteurs d’importance majeure échappent au contrôle individuel et sont gouvernés par le contexte social et environnemental. L’enjeu principal de ce projet est d’aborder les déterminants des trajectoires de santé en prenant en compte des facteurs sous-estimés mais cruciaux tels que l’accès aux soins, les facteurs socio-économiques, l’exposition environnementale et l’organisation urbaine. Ce projet développe un plan de recherche multidisciplinaire intégrant des biologistes, des médecins, des épidémiologistes, des experts de la santé publique, de la sociologie, de l’architecture, de l’urbanisme, et de l’analyse des données incluant les « big data ». Le but ultime est de définir des stratégies d’intervention au niveau sociétal et environnemental pour agir sur les trajectoires de multi-morbidité. Le consortium réunit des experts interdisciplinaires de quatre pôles distincts de l’Université Grenoble Alpes (UGA) et de l’IDEX (CBS, MSTIC, PSS et CEA).

Plus d’informations sur le projet