Sélectionner une page

RECHERCHE
Séminaire HEnsA20

Le neuvième et dernier séminaire du programme HEnsA20 (Histoire de l’enseignement de l’architecture au XXe siècle), se tiendra les jeudi 27 et vendredi 28 mai prochain, en visioconférence. Co-organisé par les Écoles nationales supérieures d’architecture de Lyon et de...

lire plus

RECRUTEMENT
Maîtres de conférences associés

L’École nationale supérieure d’architecture de Grenoble, Université Grenoble Alpes (ENSAG – UGA) recrute deux maîtres de conférences associés.
Les candidatures, attendues pour le 21 mai au plus tard, doivent comprendre :
– Une note pédagogique rédigée par le candidat (5 pages maximum)
– Un curriculum vitae limité à 2 pages
– Un portfolio (exemples de travaux, ouvrages et articles relevant de tout type de pratique professionnelle et/ou académique)

lire plus

Colloque « Research by design – Process, instrumentation, prototypes »

24 04 2020 | Colloques, Valorisation et ressources

Le mardi 24 avril s’est tenu un colloque organisé par la Chaire partenariale d’enseignement et de recherche en architecture « Digital RDL » associé aux manifestations liées aux 40 ans du bâtiment et intitulé « Research by design, process – instrumentation – prototypes ».

Les intervenants se sont interrogé sur ce qui peut caractériser une recherche architecturale contemporaine dans le contexte des mutations qui caractérisent le 21ème siècle, en particulier, la troisième révolution industrielle (à la fois écologique, économique et numérique).

La première partie s’est déroulée sous la forme d’un séminaire convoquant des architectes, philosophe, scientifiques, spécialiste des mobilités, économiste avant d’accueillir deux conférences d’architectes en seconde partie : Marie de France (Sou Fujimoto Atelier – Paris) et Christopher Pierce (directeur de AA visiting school – Londres).

Accès libre sans inscription.

Lieu : Amphi Maglione

En savoir plus

Notre entrée dans le 21ème siècle est caractérisée par ce que l’on nomme la troisième révolution industrielle, à la fois écologique, économique et numérique, dont l’une des conséquences est de devoir repenser ce qui fonde la discipline architecturale.

Ce sont les conditions d’émergence de l’architecture, à travers son enseignement, sa mise en oeuvre et les pratiques de recherche qui en construisent les contours qui doivent être repensées, aussi bien en termes épistémologiques qu’au travers des paradigmes qui en structurent le devenir.

Si l’instauration du métier d’architecte par Alberti en 1435 s’appuyait sur une digitalisation de son objet avec pour finalité d’établir une distinction entre l’architecte concepteur et les entrepreneurs bâtisseurs, l’émergence des machines à commande numérique associée aux outils de modélisation paramétrique instaurent aujourd’hui un continuum conception-fabrication-expérience qui touche aussi bien à la restructuration des milieux professionnels, qu’à la réintroduction de la matérialité aux prémisses de la conception tout autant, in fine, qu’à l’émergence d’une nouvelle figure de l’usager. Les capacités de l’industrie à produire en série des objets différenciés rencontrent une demande sociale de personnalisation de masse et d’offre servicielle qui profilent en particulier le développement d’une architecture non standard.

D’un point de vue académique, notamment dans le cadre des accords de Bologne qui ont institués, à l’échelle européenne, le doctorat en architecture comme troisième termes de la réforme LMD, il apparaît nécessaire de reconsidérer les développements de la recherche architecturale, en s’interrogeant sur ses modalités opératoires, en particulier le rôle et le statut du chercheur en architecture face à son objet.

Quoiqu’il existe une typologie de la recherche selon les horizons qu’on lui assigne, recherche fondamentale, recherche appliquée et/ou technologique, recherche action ou recherche création, comment positionner une recherche architecturale qui, tout en dépassant un cadre positiviste, sache instruire au plan épistémologique, une posture qui emprunte

  • au cadre du réalisme critique la recherche des mécanismes générateurs sous jacents aux dynamiques d’émergence des phénomènes et
  • au cadre du constructivisme pragmatique, la finalité de rendre intelligible notre expérience et la mise à l’épreuve des connaissances dans l’action et sur le terrain.

Quels sont les contours d’une démarche de recherche par le design dans le champs de l’architecture, le terme de design étant entendu comme un processus intellectuel créatif, pluridisciplinaire et humaniste qui associe pensée, fabrication et expérience ? Comment une telle démarche est-elle analogue ou homologue aux démarches de recherches expérimentales qui ont court dans d’autres champs disciplinaires ? Quels en sont les processus de recherche, les protocoles instrumentaux et les artefacts supports à l’élaboration du savoir ? Comment la construction du savoir intègre-t-elle la dimension narrative qui étalonne le sens de notre relation au monde en nous édifiant comme être de culture ?

Cette journée de colloque interdisciplinaire (6 architectes et 6 autres champs disciplinaires, physique, biologie, urbanisme, management, philosophie, informatique), multisectoriel (laboratoires de recherche, institution d’enseignement supérieur, structures privées) et international, (France, Barcelone, programme européen Innochain, et Londres, Architecturale Association School of architecture) permet d’explorer le sujet.

Ce colloque est porté et financé par la chaire partenariale d’enseignement et de recherche en architecture labélisée par le ministère de la culture « Digital RDL, research by design laboratory. Ecologie numérique, Design environnemental, Architecture 2.0 ». Les deux conférences finales du programme, Marie de France (Atelier Sou Fujimoto Paris) et Chris Pierce (Architectural Association School of Architecture, Londres) sont inscrites dans le cadre des événement associés aux 40 ans de l’Ecole nationale supérieure d’Architecture de Grenoble.

Amal Abu Daya & Philippe Liveneau

Programme

Introduction

9h : Amal Abu Daya & Philippe Liveneau
Research by design

9h30 : Sébastien Bourbonnais, Architecte PHD
Transformation des milieux et mutation des pratiques

10h : Stéphanie Chaltiel Architecte, PHD candidate,
InnoChain PhD Candidate – IAAC Barcelone
Raw matter – Digital Tools : (RE) Calibration

10h45 : Céline Bonicco Donato, Docteur en philosophie,
Professeur Agrégée de philosophie Chercheur Cresson – AAU
Enquêter sur un objet technique concret ou comment penser la recherche architecturale avec Dewey et Simondon

11h30 : Pause

Cas n° 1

11h45 : Martial Balland & Thomas Boudou
Chercheurs CNRS LIPHY, LMGP Labex Cenam
Recherche interdisciplinaire Physique, chimie, biologie
Etude de la Mécano-perception d’objets biologiques

Cas n° 2

12h30 : Véronique Aubergé & Jérome Maisonnasse
LIG CNRS INSHS / UGA – Plateforme Domus – Chaire Robo’ethics & G-INP LIG G-INP/UGA – FabMSTIC
Comprendre en construisant par l’expérimentation en écologie : épistémologie en action du Living Lab

13h : Pause déjeuner

Cas n° 3

14h : Sebastien Noll Responsable projet chez Transdev
LEMON : un laboratoire pour co-construire les mobilités de demain

Cas n° 4

14h45 : Sylvie Blanco, Docteur en science de gestion
Fondatrice et Directrice de GEM Labs, Grenoble Ecole de Management Méthodologie d’expérimentation en management des organisations

15h30 : Pause

Conférences Key Note

16h30 : Marie de France
Architecte, Directrice, Sou Fujimoto Atelier Paris
Architectures narratives

18h : Christopher Pierce
Architecte, Directeur de AA visiting school, Londres
Shaping Ideas

Vidéos :

Marie de France – « Architectures narratives »

Chris Pierce – « Shaping ideas »