Sélectionner une page

CONFÉRENCE
« Pionnières de l’architecture équatorienne 1930-80 » par Néstor Llorca et Verónica Rosero

Nous avons le plaisir de recevoir Néstor Llorca, directeur de la UISEK arq, ainsi que Verónica Rosero, architectes, docteurs et enseignants, pour une conférence, en anglais, mardi 20 septembre à 18h, basée sur l’ouvrage qu’ils ont co-écrit avec Maria José Freire, « Pionnières de l’architecture équatorienne 1930-80 ».

lire plus

CONFÉRENCE
Prospective et/ou utopie ?

16 11 2021 | Conférences

En complément de l’exposition Conquêtes spatiales. Où habiterons-nous demain ? l’ENSAG et le laboratoire MHA vous invitent à la conférence intitulée Prospective et/ou utopie ? de Mélina Ramondenc le jeudi 25 novembre à 18h30 à la Plateforme, place de Verdun.

Dans le tournant des années soixante, les trajectoires des architectes Jean-Louis Chanéac, Pascal Häusermann et Claude Costy se croisent physiquement sur le territoire des Alpes du Nord, et intellectuellement dans le giron du Groupe International d’Architecture Prospective. Dans un contexte de mutations sociales et sociétales, ces jeunes architectes s’interrogent sur la ville et l’habitat de l’an 2000, qui devient leur horizon de projet. Alors que s’ouvre une ère post-industrielle, ils se lancent dans une recherche alternative. Ils explorent la frontière poreuse entre les territoires de la prospective et ceux de l’utopie, qui ont en commun de formuler à la fois une critique de la société et le vœu de la transformer.

L’intervention de Mélina Ramondenc se prolongera d’une présentation par Florence Martignoni, architecte et urbaniste de l’État et directrice du CAUE de l’Isère, accompagnée de Rémi Cornu chargé de la réflexion « Habiter demain » portée par le CAUE 38.

Entrée libre sur inscription en ligne

Mélina Ramondenc est doctorante en architecture au laboratoire Méthodes et histoire de l’architecture de l’École nationale supérieure d’architecture de Grenoble, sous la direction de Catherine Maumi. Ses travaux portent sur les utopies urbaines des années soixante, la posture intellectuelle de l’architecte et le patrimoine architectural du XXe siècle.