Sélectionner une page

TAXE D’APPRENTISSAGE
Campagne de collecte 2023

En 2023 faites bénéficier l’ENSAG de la taxe d’apprentissage et soutenez ainsi notre ambition d’offrir à nos étudiantes et étudiants un environnement de formation toujours plus riche, en adéquation avec les évolutions de nos métiers permettant d’anticiper les pratiques de demain.

lire plus

MISE EN SITUATION PRO
Les nombreuses facettes des compétences des architectes

27 04 2023 | Actualités, Expositions, Formations, Travaux pédagogiques

Dans le cadre d’un stage encadré par François Lis, Rachel Boyer, Juliette Jorand, Esteban Le Magnen et Nathan Marron se sont impliqués dans le montage de l’exposition « Construire le sensible – Regard transversal Art et Architecture » présentée du 29 avril au 15 juillet à Ugine (Savoie) et qui questionne la représentation du projet d’architecture en y apposant le regard d’artistes contemporains.

L’équipe étudiante a réalisé la scénographie conçue par l’agence Lis & Daneau, commissaire de l’exposition. Ils ont été impliqués, en particulier, dans le montage « National Chain », installation de l’artiste américaine Rita McBride. Leurs propositions ont compté dans l’implantation du reste des œuvres dans l’espace de l’ancienne église, réhabilitée en 2019 par l’agence Lis & Daneau.

Les quatre étudiants de licence 3 ont aussi créé le visuel de l’exposition qui est une maquette d’une photo emblématique du lieu et témoingnent de cette expérience :
« Participer au montage de l’exposition nous a permis d’acquérir de nouvelles compétences en matière de collaboration et de coordination avec les autres membres de l’équipe de montage. La gestion du temps et des ressources ont été essentielles pour garantir la qualité et la sécurité de l’installation.
Cette expérience nous a également appris à perfectionner notre regard critique sur l’art contemporain et à apprécier le labeur invisible qui doit être fourni afin de présenter une scénographie. Le montage de l’œuvre de Rita McBride a été quelque peu rocambolesque. Pour y parvenir nous avons dû faire preuve de travail d’équipe, de réflexion et d’habileté. En tant qu’architectes nous étions les intermédiaires entre l’artiste et l’espace d’exposition, entre l’art et l’architecture.« 

Plus d’informations